Tu ne m’as laissé que notre histoire ~ Adam Silvera

Les êtres humains sont des puzzles complexes. Ils essaient toujours de constituer des images entières, mais parfois ils se trompent et restent inachevés.

informations

Genre : Young adult, Romance, Contemporain
Pages : 432 pages
Edition : Robert Laffont
Collection : Collection R
Date de sortie : 25 octobre 2018

IMG_3374

Quatrième de couverture : La mort ne prévient jamais. Lorsque Griffin apprend la disparition brutale de Theo, son premier amour, son univers vole en éclats. Bien que Theo ait déménagé en Californie pour ses études et ait commencé à fréquenter Jackson, Griffin n’a jamais douté qu’il reviendrait un jour vers lui. À présent, l’avenir qu’il s’imaginait a changé du tout au tout et le vide laissé par Theo demande à être comblé…

mon-avis

Premièrement je remercie énormément la Collection R pour l’envoi de ce roman. J’avais vraiment hâte de lire ce livre car je suis tombée amoureuse de la plume d’Adam Silvera dans son autre roman « Et ils meurent tous les deux à la fin » (ma chronique ici). J’ai beaucoup vu passé ce roman-là sur la blogosphère anglophone et tout le monde n’en faisait que des éloges. J’étais donc préssée de le lire.

Tu es toujours en vie dans des univers parallèles, Theo, mais moi j’habite dans le vrai monde, celui où tes funérailles ont eu lieu ce matin devant un cerceuil ouvert. Je sais que tu es là, quelque part, en train de m’écouter. Et tu devrais savoir que je suis vraiment furax parce que tu m’avais juré que tu ne mourrais jamais et, pourtant, regarde où on en est. Ce qui me fait encore plus mal, c’est que ce n’est pas la première fois que tu ne tiens pas une promesse…

Dans tous les romans d’Adam Silvera, la chose qui me marque le plus reste sa plume. Il a une écriture tellement poétique et il a le don de nous faire ressentir toutes sortes d’émotions. J’ai aimé le fait que ce roman traite de sujets importants : le deuil, les TOC, l’amour, l’amitié… On pourrait presque dire que tout cela est tout de même traité avec légerté. Malgré tous ces sujets difficiles, le roman n’est pas lourd ou dur à lire, il reste facile et fluide. On ne va pas se mentir, j’ai pleuré et mon coeur était brisé à la fin de cette lecture. Mais j’ai su en tirer de beaux messages de vie.
J’aime le fait que l’auteur nous annonce dès le départ que ça va être difficile. En effet, dès le premier chapitre on sait que Théo est mort et que l’on va devoir gérer la souffrance de Griffin.
Le livre est séparé en deux espaces temps. On suit Griffin dans le présent, qui essaie de survivre à cette tragédie et de faire le deuil de Théo. Puis on a des flash-back de leur ancienne vie qui explique leur histoire. Ça amène du rythme et du suspense au roman bien qu’on en sache déjà la chute. On apprend de petits détails au fur et à mesure et on découvre Théo et Griffin plus en profondeur.

J’ai compris qu’il n’y avait rien de mal à me laisser sauver par quelqu’un, surtout quand je ne suis pas en mesure de le faire moi-même. On a besoin les uns des autres. C’est comme ça.

Au niveau des personnages, ce fut pour moi un peu difficile parfois de compatir avec Griffin. Certes ce qu’il vit est juste horrible et tragique, mais il avait tendance à être égoiste et à se laisser aller. Certaines de ses actions m’ont vraiment énervée.
J’ai par contre adoré Théo et son esprit rêveur. Il y a plusieurs autres personnages secondaires qui gravitent autour de cette histoire auxquels je me suis un peu moins attachée.

C’est la fin. Le moment où on abandonne tout espoir d’inverser le temps, le moment où on renonce à trouver un remède contre la mort, le moment où on doit vivre dans cet univers sans Theo, le moment de lui dire adieu.

En résumé, ce fut une lecture déchirante, poétique, sublime et incroyablement bien écrite. Je succombe un peu plus à l’écriture d’Adam Silvera chaque fois que je lis un nouveau roman.

ma-note

45
4 / 5

3 commentaires sur « Tu ne m’as laissé que notre histoire ~ Adam Silvera »

  1. J’avoue avoir un faible pour ce genre de roman ! J’aime quand je sais que ça va être triste et que cela part de deuil, de maladie et d’autres thèmes difficiles avec beaucoup de douceur. Généralement je lis ce genre de romans avec un paquet de mouchoirs à côté de moi et je ressors de ma lecture toute allégée ! Ce roman me fait bien envie, merci pour la découverte 😀

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s